Comment surmonter la déception et l’échec ?

Tu es l’un des meilleurs à ton poste et dans ton sport, tu reçois de nombreux éloges durant la saison et on dit de toi que tu as le potentiel pour aller plus loin et évoluer à plus haut niveau.

Tes performances semblent confirmer cela et tout naturellement tu en viens à te projeter et tu décides de te présenter aux détections pour intégrer un sport étude, un club plus prestigieux ou pour intégrer un centre de formation voire t’y maintenir si tu y es déjà.

Tu t’entraînes dur, tu soignes tes performances en compétition et tu as le sentiment que durant les détections, tu es parvenu à donner le meilleur de toi même et que tu as répondu aux attentes des sélectionneurs.

Le verdict tombe, tu n’es pas retenu et là c’est le monde qui s’écroule autour de toi. Tu as la sensation que tous tes efforts sont réduits à néant, que tout cela n’a servi à rien et qu’il est temps d’arrêter car tout cela ne mène qu’à une énième déception et que tu ne pourras jamais atteindre ton but.

Comment faire pour retrouver confiance en soi, pour surmonter la déception, l’échec et rebondir ?

Accueille le verdict !

Il est important que tu comprennes qu’il est normal d’être déçu et d’éprouver de la tristesse voire de la colère.

C’est vrai, tu avais pris soin de te préparer, ton investissement personnel a été conséquent et tu as déployé énormément d’énergie pour y parvenir.

Tu as sûrement aussi donner la priorité à ta préparation et à la sélection en renonçant à beaucoup de choses.

Alors prends le temps de digérer tout cela, prends le temps d’analyser ce que tu ressens, ce que tu éprouves.

Nomme les émotions qui te traversent. Décris les sensations physiques qui parcourent ton corps.

Pour t’aider, tu peux prendre une grande inspiration, utiliser un carnet afin de coucher sur une feuille ce que tu éprouves.

Le plus important à présent est d’accueillir sans jugement de ta part le verdict qui vient de tomber. Tu as toutes les raisons du monde de te sentir triste, déçu et désorienté.

Si un ami était dans cette situation, que lui dirais-tu ? Quels mots utiliserais-tu afin de faire preuve de compassion envers lui et pour lui venir en aide ?

Tu peux te parler à voix haute afin d’exprimer tes émotions et mettre en avant ta déception.

Fais preuve de bienveillance

La bienveillance témoigne de la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.

Tu pourrais utiliser cette définition de la bienveillance envers toi-même en faisant preuve de compassion. Cette habileté mentale peut te permettre de surmonter ce moment difficile que tu traverses.

Elle repose sur trois volets :

  • La pleine conscience
  • La bienveillance
  • La connexion

La pleine conscience va te permettre de reconnaître tes pensées et tes émotions sans te juger ou sans réagir de manière disproportionnée.

La bienveillance te donne la possibilité de faire preuve de soutien et de compréhension envers toi-même lorsque tu vis des épreuves compliquées plutôt que de te critiquer durement.

La connexion te permet de prendre le temps de te rappeler que tous les êtres humains font des erreurs et vivent des situations difficiles à certains moments de leur vie.

En agissant ainsi, tu vas développer un sentiment de fierté pour le courage dont tu as fait preuve en participant à ces sélections.

Tellement d’athlètes n’osent même pas se présenter de peur de ne pas être sélectionnés.

Beaucoup d’éléments hors de ton contrôle !

Quand tu décides de participer à une épreuve de sélection quelle qu’elle soit, tu le fais car tu estimes que tu en as les capacités et que pour exprimer pleinement tout ton potentiel, tu désires évoluer à un niveau supérieur pour relever un nouveau défi.

Mais as-tu conscience que les entraîneurs qui encadrent ces sélections font face à leurs propres problématiques ?

Ils ont généralement une équipe, un groupe déjà établi et ils recherchent un élément qui va leur permettre d’assembler leur puzzle.

Quand ils ne te sélectionnent pas, cela ne signifie pas forcément que tu n’es pas un bon joueur ou un excellent élément mais plutôt que tes qualités ne correspondent pas à la pièce du puzzle dont ils ont besoin pour le finaliser.

La pièce du puzzle ( toi ) si jolie soit-elle, si elle ne correspond pas à tes besoins, tu ne vas pas la retenir, n’est-ce pas ?

Il en va de même pour un recruteur, un entraîneur ou un sélectionneur.

Finalement ton niveau, tes qualités et ton profil correspondent potentiellement à ce qu’il a déjà dans son équipe et il n’y aurait pas d’intérêt pour lui ni pour toi à recruter deux profils identiques pour un même poste.

Focalise ton attention sur ce que tu peux contrôler

Tu peux laisser la déception grignoter ton espace de réflexion, la tristesse envahir tes compétences physiques et le ressentiment emplir ton cœur d’amertume et de regret.

Tu peux aussi choisir de faire preuve de compréhension envers la sélection établie et aussi être fier de ton parcours et de ton cheminement pour arriver jusque là.

Quelque soit le résultat déclaré, tu as fait preuve de courage, de détermination et de volonté pour te préparer et te présenter aux tests d’entrée.

Beaucoup en rêvent mais peu s’en donnent véritablement les moyens.

Ton engagement et ton investissement sont finalement une source de progression même si le résultat ne correspond pas à tes espérances.

Nombre de sportifs de haut niveau ont affronté des déceptions voire plusieurs avant d’arriver à convaincre.

Prends soin d’analyser la manière dont tu t’es investi, la façon dont tu as su tirer les leçons de ton parcours.

Ton engagement a été et demeurera à jamais une source de progression et te permettra à terme de rebondir vers un nouveau projet.

Le plus important est de persévérer encore et encore car tu as assurément atteint certains objectifs. Tu as développé de nouvelles aptitudes et exploré de nouvelles compétences.

Cherche à déterminer la manière dont tu as cheminé entre le point de départ ( ta prise de décision ), ton parcours ( processus engagé ) et ton arrivée ( le résultat ).

Pose toi les questions suivantes :

  • Suis-je toujours le même qu’auparavant ?
  • Qu’ai-je appris grâce à cela ?
  • Comment cela va-t-il me rendre plus fort ?

Tu vas te rendre compte qu’en réalité, tu ne vis pas un échec mais plutôt que cela correspond à une étape dans ton parcours de vie.

Ce que tu traverses aujourd’hui fera de toi un être humain plus accompli demain et même si tu estimes à présent ne pas avoir atteint ton but, sache que finalement cette épreuve que tu traverses en ce moment fera de toi le sportif, l’athlète, l’être humain que tu seras demain.

Cela vaut donc vraiment la peine de voir cela comme une opportunité de progresser, de grandir et d’avancer.

En route vers le sommet !

Une carrière sportive et la vie de manière générale sont composées de hauts et de bas. Chaque fois que cela se produit, tu peux apprendre à transformer ta perspective en visualisant une route en montagne comme sur l’image ci-dessous.

Palier après palier…

Le bas de la montagne représente là où tu te trouves aujourd’hui.

Le sommet de la montagne représente ton grand but, ton objectif ultime.

On aimerait souvent pouvoir se rendre du bas au sommet de la montagne en empruntant le chemin le plus facile et couvrir le moins de distance possible.

En réalité, si tu observes bien les routes de montagne, tu constateras que ce n’est jamais aussi simple de rejoindre le sommet.

Ta carrière sportive, ton existence ressemble à une route de montagne, faite de détours, de risques, de coins et de recoins, de péripéties, de tours et de demi-tours.

Tu rencontres à chaque étape des obstacles, des succès, des échecs, des blessures, des plateaux où tu stagnent avec l’impression de ne plus progresser.

Mais finalement quelques soient les difficultés du parcours emprunté, tu continues de monter, de poursuivre ton but et ainsi palier après palier tu te rapproches du sommet et de ton but ultime.

Alors échec ou opportunité ?

Lorsqu’on s’investit autant pour atteindre un objectif, réaliser notre ambition et combler nos attentes, la déception est d’autant plus grande quand notre monde s’écroule.

Mais s’écroule-t-il vraiment finalement ?

Oui, complètement si tu restes focalisé sur l’instant présent et si tu demeures accablé par ta non sélection.

Je parle bien ici de non sélection et non d’échec ou de rejet.

Car c’est la manière dont tu vas tirer profit de cet évènement qui va transformer ou non cet épreuve en opportunité.

Accepte cette ” petite mort ” en prenant le temps de digérer tout ceci et son lot d’émotions et de sentiments déplaisants.

Identifie ce que tu as bien réalisé au travers de l’ensemble de ton parcours qui t’a amené à participer à cette sélection et à devenir un candidat potentiel.

Regarde ce que tu es devenu grâce à cela, tourne la page et engage-toi vers un nouveau défi en y incorporant ce que tu auras appris grâce à cela.

Tu viens d’atteindre un palier, il est temps de repartir vers un nouvel objectif pour atteindre le sommet.

Découvrir, s'initier, se former à la préparation mentale sportive.

error

Vous aimez ce site, rejoignez le Projet Rabeles sur

Découvrir Le Projet Rabeles