Comment faire évoluer son mode de pensée ?

Nous sommes tous entièrement responsables de chacune de nos expériences.

Chacune de nos pensées crée notre avenir.

Nous pensons tous au fond de nous: – “Je ne suis pas assez bien”.

Ce n’est qu’une pensée et une pensée peut être changée.

Ce que nous pensons de nous mêmes deviendra notre réalité.

extrait du livre Transformez votre vie de Louise HAY

J’ai rencontré récemment une équipe de football à laquelle on avait transmis aux joueurs l’idée suivante :

  • ” Si vous êtes parvenus à ce niveau, c’est grâce à un heureux concours de circonstances”.
  • ” Personne n’aurait imaginé que vous puissiez vous qualifier et évoluer à ce niveau”.

Outre le fait que les joueurs n’ont que finalement, très peu savouré et apprécié leur performance, ils sont tous partis en cette fin de saison avec une petite ” graine ” qui n’a fait que germer, se développer et s’étendre dans leur esprit durant les vacances.

  • On n’est pas à notre place “.
  • Ce niveau n’est pas pour nous “.
  • On n’a pas un effectif de qualité suffisante pour rivaliser avec les meilleurs “.
  • etc.

A votre avis, que s’est-il produit dès la reprise du championnat?

La préparation de l’équipe a été plutôt convaincante en enchaînant les victoires lors des matchs amicaux. Arrive alors le début du championnat et le premier match face à un club professionnel dont les joueurs sont tous des aspirants au football de haut niveau.

Définissons le contexte:

La petite graine plantée en fin de saison dernière a fait son chemin.

Le ressentiment, la critique et la culpabilité sont venus tranquillement s’immiscer et exercer en eux, une influence négative.

Aujourd’hui, cette équipe, ce groupe estime qu’il y a de l’enjeu puisque chaque match de championnat va distribuer des points ou pas.

Lors des matchs amicaux, ils étaient focalisés sur un objectif de processus, de maîtrise.

L’enjeu était la remise en forme, développer les qualités physiques et tactiques, bâtir un esprit d’équipe ou encore créer des automatismes.

Aujourd’hui, pour eux, l’enjeu est ailleurs et ils sont focalisés sur un objectif de résultat uniquement.

A cela s’ajoute le sentiment d’être des imposteurs car ils se sont laisser convaincre qu’ils n’étaient pas à leur place et l’ensemble de ces paramètres les submergent en ce début de saison.

Alors comment performer quand on a la sensation d’évoluer sous pression ?

Ce que nous pensons de nous-mêmes deviendra notre réalité

Si tu vois le verre à moitié vide, si tu penses ne pas être à la hauteur et dans l’incapacité d’agir alors tu vas laisser cette croyance te convaincre que tu n’es pas l’homme ou la femme de la situation.

Ce que tu penses de toi deviendra ta réalité !

Ce que tu penses de toi-même et de ta vie en général conditionne la manière dont tu vis et deviendra ta vérité.

Ton inconscient accepte tout ce que tu choisis de croire.

La bonne nouvelle, c’est que si tu as choisi jusqu’à présent de voir le verre à moitié vide, tu as pu constater que les conséquences de cet acte avaient un impact sur ta façon d’appréhender le monde.

Alors, choisis à présent de le considérer à moitié plein et les conséquences vont s’inverser en inondant ton univers de positif et de constructif.

Enfin retiens ceci:

En privilégiant uniquement le résultat au détriment de la maîtrise et du processus, tu risques de basculer très rapidement hors de la zone optimale de performance et de t’installer dans la zone de stress et de panique.

Je te propose les deux solutions suivantes:

  • La respiration
  • Le discours interne à travers le monologue intérieur

La respiration

Sur le plan émotionnel, on ne peut que constater que ce groupe est sous tension. L’inquiétude le gagne plus l’échéance du match se rapproche.

Nous ne sommes qu’au début de saison et ce groupe est déjà sous pression alors que finalement l’enjeu est mince.

En régulant la respiration, les joueurs vont pouvoir libérer les tensions sur le plan physique en améliorant la circulation du sang ( oxygénation ) et en favorisant l’activité des glandes qui agissent tels des messagers qui contrôlent et coordonnent les activités de tout l’organisme.

Le contrôle de la respiration va réduire les peurs et stabiliser leurs émotions.

Sur le plan cognitif, ils vont renforcer leurs capacités de concentration et améliorer leurs capacité d’apprentissage.

Le discours interne

Lors des entraînements, la posture de l’entraîneur, les mots employés représentent une source de confiance incomparable pour un athlète.

Après l’entraînement, après la compétition, le dialogue intérieur du sportif favorise non seulement sa récupération et prépare aussi ses futures échéances.

Enfin les échanges d’après compétition avec les coéquipiers, le public, les parents, la famille ont une incidence directe sur l’estime de soi développée par l’athlète.

Le poids des mots est un élément primordial à prendre en compte dans la préparation du sportif en général.

La technique du monologue intérieur

Elle consiste à diriger ses pensées et à les utiliser à bon escient pour influencer positivement sa performance. On retrouve l’image du verre à moitié vide ou à moitié plein.

Si je me dis: ” Je n’ai pas le droit à l’erreur “, mon cerveau va enregistrer : erreur, peur, échec.

En revanche, en acceptant d’emblée que l’erreur fait partie du jeu, du sport et de la vie en général, je m’oriente immédiatement vers la mise en place de stratégie et développe des moyens et des solutions pour favoriser ma réussite.

Rappelez-vous qu’on cherche avant tout à donner son plein potentiel et à se maintenir dans la zone optimale de performance ( ZOP ).

Les clés du monologue intérieur

  • Être positif dans son attitude et la formulation
  • Je vais demeurer volontaire et déterminé en toutes circonstances
  • Exprimer ce qu’on souhaite à la première personne
  • Je suis déterminé à atteindre mon objectif
  • Souligner ses points forts
  • Je m’appuie sur mes qualités de vitesse et ma vivacité
  • Être axé sur la recherche de solution et se référer à l’action
  • Je suis sur mes appuis, prêt à intervenir
  • Se rapporter au présent ou à un futur proche
  • Je suis au marquage, je vais passer devant

Même si l’athlète est bien préparé, bien entouré et soutenu, il peut arriver que le doute s’installe en raison d’un enjeu qui lui semble insurmontable.

Souvent il imagine que le niveau de l’adversaire est supérieur au sien.

Parfois il a des ambitions et des objectifs élevés et il sait qu’il est observé et souhaite se faire remarquer.

Souviens-toi, ton cerveau croit ce que tu lui racontes.

Alors, de la même manière que tu peux basculer dans un tourbillon négatif avec des mots comme ” je suis nul, je n’y arriverai pas ” , et bien , sache que tu peux inverser la tendance en pratiquant l’autosuggestion.

Tu pourras alors affirmer ta valeur et ainsi renforcer la confiance en soi, la motivation et stabiliser tes émotions tout en canalisant ton énergie.

Retiens ceci :

  • Si tu es joueur ou athlète, chacune de nos pensées crée notre avenir
  • En voyant le verre à moitié plein, tu t’orientes déjà vers la solution. Tu choisis la voie de la réussite qui va t’amener à exprimer tout ton potentiel.
  • Si tu es entraîneur, ta posture, ton discours, tes attitudes vont guider les sportifs dont tu as la responsabilité.
  • Chaque situation, chaque fait de jeu est une opportunité de progresser et d’apprendre.
  • Les athlètes sont le reflet de ta manière de fonctionner à l’entraînement et en compétition.
  • Si tu es parent, encourage en toutes circonstances, valorise ce qui a bien fonctionné, mets en valeur les qualités déployées, l’énergie dépensée, souligne les efforts, le courage et la détermination et ce quelque soit le résultat.

Passons à la pratique

Je travaille la respiration en découvrant la technique de :

la relaxation-éclair

Imaginons que tu sois dans la situation suivante:

  • Tu es nerveux(se)
  • La compétition va bientôt débuter
  • Tu veux donner le meilleur de toi-même
  • Tu cherches un moyen de te calmer rapidement
  • Tu souhaites maîtriser ta nervosité

Pratique la technique de la relaxation-éclair

  • Adopte une position confortable ( bien droit(e), debout ou assis(e)
  • Prends une bonne inspiration
  • Imagine que tu es une marionnette suspendue à des fils
  • Tes bras, tes mains, ta nuque, tes jambes et tes pieds sont suspendus à des cordelettes.
  • Imagine que quelqu’un coupe subitement tous les fils qui te retiennent
  • Laisse-toi aller complètement tout en expirant

Toute ta musculature est désormais décontractée, de la tête au pied.

marionnette en affaires - marionette photos et images de collection

Quand pratiquer cette technique :

  • Dès que tu te sens stressé(e) et que cela peut avoir un impact sur ton niveau de performance
  • Avant la compétition si tu sens que ton niveau d’activation est trop élevé
  • Pratique cette technique dans ta vie quotidienne si tu ressens le besoin de te relâcher

Où pratiquer cette technique :

  • Privilégie au départ un endroit calme et fermé notamment en début d’apprentissage
  • Quand tu maîtriseras cette technique, adapte là à la situation et à l’environnement dans lequel tu évolues.

Avec qui pratiquer :

  • Tu peux pratiquer cette technique seul(e) ou accompagné(e) avec un entraîneur, un préparateur mental
yoga méditation au montagnes du coucher du soleil voyage lifestyle relaxation émotionnelle concept aventure été vacances extérieure harmonie avec la nature de l’homme - relâchement photos et images de collection
Retour au calme, relâché(e), activé(e) et prêt(e) à entrer dans ma compétition

Je travaille à renforcer la confiance en soi, la motivation et à stabiliser le sentiment de calme intérieur en découvrant l’Autosuggestion ( Je sais ce que je vaux ).

Imaginons que tu sois dans la situation suivante :

  • Tu es en tournoi, tu n’es pas favori (te)
  • Tu t’apprêtes à jouer une demie-finale face à un joueur référence ou une équipe réputée
  • Tu t’inquiètes, le doute s’installe…
  • Et pourtant tu te dis que tu es à un match de la finale..

La technique de l’autosuggestion

  • Assieds-toi confortablement
  • Ferme les yeux
  • Respire calmement et de manière régulière
  • Dès que tu te sens détendu, dirige ton attention sur une image intérieure qui évoque pour toi le scénario souhaité ( la coupe, le but, le point décisif, le geste du tournoi,etc )
  • Ressens intensément ces images
  • Focalise ton attention sur cette vision
  • Récite toi une formule auto suggestive comme :” c’est mon jour “, ” je suis prêt à bondir “, ou ” je vais, on va le faire “.
  • Toutes tes intentions sont à formuler au présent avec des phrases courtes et simples
  • Utilise des images évocatrices auxquelles tu vas pouvoir te raccrocher ( un trophée, un geste, une ambiance )
  • Répète la formule retenue entre 20 et 30 fois
On va la chercher, c’est notre jour !

Quand pratiquer cette technique:

  • Une fois par jour à la même heure
  • Environ 20 minutes avant le début de l’échauffement

Où pratiquer cette technique:

  • Dans un endroit calme, à l’abri des éléments perturbateurs pour une durée de 15 à 20 minutes

Avec qui pratiquer:

  • Tu peux le pratiquer seul(e) à condition de bien respecter les principes évoqués ci-dessus
  • Si tu manques de précisions et de soins, les effets seront nuls
  • Tu peux solliciter l’aide d’un préparateur mental qui t’accompagnera dans la recherche de la bonne formulation et qui partagera avec toi, sa méthodologie.
Je suis l’homme, la femme de la situation

Finalement, ce groupe s’est laissé convaincre par le discours de certains. C’est vrai, ils s’étaient qualifiés lors de la dernière journée et très peu de monde avait misé sur eux.

Plutôt que de s’infliger une sanction imaginaire, une culpabilité illégitime, ce groupe avait la capacité d’être reconnaissant envers le travail accompli, les efforts fournis, l’énergie déployées, la force mentale activée pour atteindre ce cap de la qualification.

Ils ont choisi de se laisser contaminer par l’impact du discours des autres au détriment de la satisfaction, de l’approbation et de la valorisation de la performance commune et individuelle de l’ensemble des joueurs qui compose ce groupe.

Voilà des semaines que ce groupe entend et accepte au final les critiques et qu’en est-il sorti à part des doutes, de l’inquiétude, la peur de l’échec ?

Essayez donc de vous approuver et voyez ce qu’il se passe !!!

En travaillant l’amour de soi et en nous acceptant tels que nous sommes, les problèmes disparaissent.

Découvrir, s'initier, se former à la préparation mentale sportive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez ce site, rejoignez le Projet Rabeles sur

Découvrir Le Projet Rabeles