La préparation mentale sportive, ça sert à quoi ?

Il nous est tous arrivé au cours de notre existence d’être confronté(e) à des pensées dérangeantes, à des émotions inconfortables qui créent en nous une sorte de dialogue interne où l’on se demande si face à tel ou tel évènement nous serons en capacité d’adopter le comportement idéal ou encore de nous interroger si “ l’enjeu “ en vaut vraiment la chandelle.

Il peut s’agir d’une épreuve ou compétition sportive, d’un entretien pour convaincre un jury ou un patron.

On peut tout aussi imaginer un jeune talent qui doit passer une audition ou un salarié qui doit réaliser une présentation convaincante.

Finalement, le mental est partout et nulle part.

On éprouve cette sensation qu’il fait partie intégrante du processus de réalisation de soi sans pour autant en maîtriser grand chose.

On ne nous apprend que très rarement les fondamentaux de la préparation mentale.

Souvent cela repose sur le fait de donner le meilleur de soi et de ne pas abandonner.

Comment mettre en œuvre et intégrer la préparation
mentale ?

Lorsque je suis confronté(e) à un événement quel qu’il soit, je peux me sentir en confiance et dégager une certaine sérénité.

Mes émotions sont canalisées et mon discours interne est plutôt orienté vers l’action et l’envie d’y aller car je me sens totalement en maîtrise.

A contrario, je peux aussi avoir le sentiment de manquer de compétences et de ressources pour faire face au défi qui m’attend.

Cela peut générer des émotions dérangeantes et inconfortables qui peuvent, si elles ne sont pas traitées, consentir à l’anxiété.

Le risque alors est de laisser cette situation perdurer et nous diriger vers l’échec.

Je peux alors décider de me maintenir dans cet état et accepter cette forme de fatalisme qui m’amène à la résignation :

” Je suis fait comme cela, c’est ainsi. Ça ira mieux la prochaine fois, du moins, je l’espère “.

Je peux aussi prendre la pleine mesure des choses en identifiant la difficulté rencontrée et décider de la traiter.

Je peux adapter mon discours interne en privilégiant les encouragements, en valorisant mes qualités et mes capacités.

Je peux visualiser ma prestation en me mettant en condition de réussite et d’optimisation de tout mon potentiel.

Cela va faire évoluer mon dialogue interne de manière favorable et me procurer des émotions qui vont favoriser mon passage à l’action et me projeter vers la réussite.

La préparation mentale, la solution miracle ?

Tu peux être le champion de la préparation mentale, si tu n’entraînes pas les autres piliers de ton sport, de ton activité artistique ou si ta présentation n’est pas suffisamment aboutie, tu ne pourras pas prétendre à un résultat favorable.

La préparation mentale va te permettre d’entrer dans l’action dans les meilleures conditions possibles mais ne remplacera jamais le manque de préparation.

Grâce à elle, on va pouvoir prendre le contrôle de notre processus de pensées en le canalisant, en apprenant la manière de se fixer des objectifs atteignables.

Elle va nous permettre de maîtriser nos émotions pour évoluer dans la zone optimale de performance.

C’est aussi un vecteur de réussite dans la façon de renforcer l’estime de soi, d’apprendre à optimiser sa communication interne et externe.

On va se donner les moyens d’aborder un événement à enjeu du mieux possible afin d’obtenir le résultat le plus favorable possible.

La préparation mentale est un outil qui te permettra de comprendre ton fonctionnement, d’identifier ce qui échappe à ton contrôle afin de te focaliser sur ce que tu peux maîtriser et ainsi optimiser tes facteurs de réussite.

La préparation mentale apporte un cadre de référence

J’ai longtemps fonctionné de manière binaire en compétition et même dans la vie quotidienne.

Mon système de pensées reposaient alors sur des objectifs de résultats qui se traduisaient par le fait d’éprouver de la satisfaction lorsque je gagnais en compétition et une tendance à tout remettre en question quand je perdais.

Je te présente ici, une solution simple à mettre en place et d’une efficacité redoutable.

C’est un outil essentiel pour renforcer tes compétences et prendre conscience que l’échec n’en demeure un que si tu ne mets rien en place pour en tirer des enseignements qui te mèneront à tes futurs succès.

L’exemple du cahier d’entraînement

Les formulations d’objectifs sont efficaces et plus de 90 % des études démontrent un effet puissant sur le comportement des individus qu’ils s’adonnent à des tâches intellectuelles ou physiques.

Le cahier d’entraînement contribue à l’élévation de la motivation, l’augmentation de la confiance en soi et le maintien de la constance de l’effort.

Le cahier d’entraînement présente des exemples et propositions que chacun devra s’approprier dans sa propre activité et te guide dans l’accomplissement de ton grand but, de l’objectif ultime que tu souhaites atteindre.

Disposer d’un cahier d’entraînement c’est comme disposer d’un compagnon de route qui te souffle à l’oreille la direction à suivre.

Il témoigne de tes investissements tout au long de la saison.

Il te permet à ta convenance de revenir constater tes progrès tant sur le plan tactique, technique, physique que mental.

C’est donc une mémoire fiable de tes activités quotidiennes.

Un cahier d’entraînement te permet d’(de ) :

  • Améliorer ta confiance en tes capacités.
  • Bâtir ton estime de soi.
  • Développer ton autonomie.
  • Mesurer ta progression.
  • Évaluer ta performance avec discernement.
  • Inciter à la constance de l’effort.
  • Focaliser l’attention.
  • Diminuer l’anxiété.
  • Ventiler tes états émotifs ( gérer tes émotions ).

Que contient ton cahier d’entraînement ?

La préparation mentale est un entraînement régulier où l’athlète, véritable acteur du processus, se familiarise avec des techniques et des outils pour les appliquer en situation de compétition.

Le but est ainsi d’anticiper sur les aléas de l’environnement compétitif et maintenir l’efficacité de son geste, gérer le stress et donc de « performer » dans les conditions optimales.

Ceci implique d’apprendre :
● à gérer l’environnement dans lequel tu t’entraînes ainsi que les environnements compétitifs en reconnaissant tes émotions et ce qu’elles provoquent et la façon d’y faire face.
● à développer des qualités psychologiques telles que l’engagement, la
conviction-croyance en soi, la confiance en soi, la pleine conscience, les images positives, la bonne volonté, la bienveillance, l’attention, la concentration, le contrôle des distractions et enfin l’évaluation constructive de ses actions.
● à appréhender des moments compétitifs ayant un enjeu ( apprendre à bien se préparer en rapport aux règles et fonctionnement des épreuves ).

Pour les personnes de l’encadrement (entraîneurs, parents, dirigeants), la préparation mentale est un ensemble de techniques permettant d’accompagner l’athlète dans son projet sportif en l’amenant à bien comprendre ses objectifs tout en gardant une bonne éthique et une bonne hygiène de vie.

Pour cela des habiletés liées à la connaissance du développement de l’athlète, la maîtrise de sa communication et la gestion de ses émotions seront des habiletés à travailler constamment au cours des saisons sportives.

On peut démarrer avec les fiches repères

Guide pour élaborer ses propres fiches journalières, hebdomadaires, mensuelles ou annuelles :

Les fiches doivent provenir de ta création, être claires, concises et efficaces.

Tu dois pouvoir les revoir régulièrement facilement avec intérêt pour ancrer certains éléments importants que tu as bien gérés et réussis dans le but de laisser une trace constructive.


Sur les fiches, il est intéressant :
● de noter le rappel de tes objectifs.
● d’effectuer un suivi de tes habitudes, de ton engagement, de l’organisation des tâches, de plan d’action et de stratégies efficaces, de la hiérarchie des tâches.
● de te rappeler qu’il est important de garder du temps libre pour toi.


Voici quelques exemples de fiches orientées sur les habiletés d’organisation :
● Fiche sur la fixation d’objectifs sur une séance, sur une semaine, sur une période de six semaines …
● Fiche sur la gestion des divers projets ( scolaires, sportif, affectif, familial, social, relationnel…)
● Fiche sur la gestion émotionnelle afin de développer ta compétence à gérer les moments difficiles en compétition ( émotions, sentiments, comportements ).
● Fiche pour accompagner une blessure, une maladie amenant à une immobilité.
● Match après match, je mesure mon évolution, ma progression et ensuite ma performance individuelle ( Résultat ).

Cette fiche repère te permet d’organiser ta semaine en fonction des évènements qui la composent.

Elle va faciliter ta manière de t’organiser grâce au fait de pouvoir visualiser les tâches à accomplir, les projets ou les objectifs que tu as choisis de réaliser ou d’atteindre.

Bien sûr, tu peux organiser tout ceci selon tes préférences et tes besoins.

On peut imaginer aussi des fiches repères similaires pour accompagner une blessure, organiser un déplacement ( check-list ), optimiser un projet quelconque, etc.

Un exemple : La dynamique de fixation d’objectifs

Apprendre à organiser des objectifs selon leur importance et le temps –
● Liste un maximum d’objectifs te concernant
● Voici 3 zones ( Irréalistes, Possibles, Ambitieuses ).
● Répartis tes objectifs dans le domaine sportif listés parmi ces trois zones :

Mes ObjectifsMes ObjectifsMes objectifs
IrréalistesPossiblesAmbitieux
  • Colorie grâce à des couleurs différentes ceux que tu peux atteindre rapidement, ceux qui demandent plus de temps et ceux que tu penses difficiles, accessibles….
  • Ensuite tu reprends chaque objectifs et tu essaies de les classer selon les critères suivants :
  1. Je peux le réaliser dès à présent :
  2. Je peux le réaliser d’ici 6 semaines :
  3. Je peux l’atteindre dans 3 mois :
  4. Je peux l’atteindre dans 6 mois :
  5. Je peux l’atteindre à la fin de la saison :
  6. Je peux l’atteindre d’ici deux saisons :

Choisir des objectifs offre de construire un chemin vers un avenir plus précis.

Il s’agit d’abord de bien réfléchir sur ses choix afin qu’une cohérence émerge sur leur faisabilité et que la définition de moyens concrets s’effectue de manière lucide.

On va donc s’attacher à :

  • Élaborer des fiches le plus sincèrement possible.
  • S’assurer quotidiennement de réaliser ce qui est prévu.
  • Limiter les écarts entre ce que tu prévois et ce que tu réalises.
  • Étudier la cohérence et la logique des objectifs fixés selon ton potentiel et tes attentes.

Différencier les 3 types d’objectifs :

Objectif de résultat :

Lorsque les sportifs sont plus orientés sur l’égo, ils sont focalisés davantage sur le résultat.

En dirigeant mes pensées vers le résultat dont je n’ai pas la maîtrise d’ailleurs, je suis plus dans la préoccupation et l’anxiété.

Alors en cas d’échec, je peux voir émerger de la frustration et une perte de motivation.

L’objectif de résultat dépend des autres, il est donc anxiogène.

● Objectif de processus :

On évoque la maîtrise lorsqu’on est plus orienté vers des objectifs de processus ( je ne me préoccupe pas du résultat ).

Je me concentre sur la technique, la qualité du geste à réaliser.

C’est ce qui va me permettre d’avoir des repères dans ma progression et d’améliorer mes apprentissages.

L’objectif de processus dépend de soi, il est donc motivant.

● Objectif de performance :

Il s’agit là d’atteindre une performance personnelle sans tenir compte des performances des autres. Cela peut être par exemple d’améliorer sa performance chronométrique ou encore d’accomplir une distance plus importante dans un temps donné.

En incluant la préparation mentale dans ton processus de construction du projet que tu souhaites mener à terme, tu favorises au maximum ton potentiel de succès.

Succès qui tu l’auras compris à présent ne repose pas uniquement sur le fait de gagner ou de perdre.

La clé de la réussite de ce projet repose sur la régularité, ta capacité à faire preuve de persévérance et sur ta motivation à intégrer la préparation mentale dans ta pratique sportive.

Si tu souhaites approfondir tes connaissances et renforcer tes compétences dans ce domaine tu peux cliquer sur l’onglet ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez ce site, rejoignez le Projet Rabeles sur

Découvrir Le Projet Rabeles