Comment limiter l’impact des distractions et des solicitations en tout genre?

Nos vies sont remplies de distractions et de sollicitations en tout genre liées à nos activités multiples, aux tâches que nous accomplissons chaque jour, chaque semaine, chaque mois.

Notre attention est sans cesse stimulée et interpelée par la publicité, les réseaux sociaux et leurs notifications.

Plus nous interagissons avec tous ces déclencheurs plus nous nous détournons de l’essentiel, c’est à dire, nous-même.

Mais imaginez qu’on ait la possibilité de ralentir les choses?

Tout simplement pour détendre notre esprit et libérer notre corps de ce stress.

A quand remonte la dernière fois où vous êtes restés tranquilles, où vous avez posé votre téléphone et où vous vous êtes débarrassés des distractions qui vous entourent?

A quand remonte la dernière fois où vous n’avez rien fait?

Et quand je dis rien, c’est strictement rien.

Nous avons pourtant la possibilité et la capacité d’être plus présent, moins distrait et de nous rendre la vie plus agréable tout en nous rapprochant de ceux qui nous sont chers et de ce qui comptent vraiment.

Quelle voie suivre ?

Réflexion ou Pleine conscience ?

Lorsqu’on traverse une période difficile, qu’on a l’esprit agité et que les émotions inconfortables nous submergent, il est tentant d’entamer un processus de réflexion et de s’y réfugier.

Pourtant nous savons tous qu’un refuge n’est qu’une solution temporaire qui n’a pas vocation à régler tous nos problèmes.

Cet inconfort génère des pensées tout aussi inconfortables que nos émotions et nous stagnons au milieu de nos réflexions en pensant trouver la solution optimale.

Mais la plupart du temps, les problèmes s’épaississent et nous sommes enlisés sur des chemins obscurs et des voies sans issue.

Lorsque je prends le temps de me poser quelques minutes de façon régulière pour faire une pause et entraîner l’esprit à être plus présent, moins distrait alors je développe un savoir-faire et un savoir-être.

J’accrois ma capacité à devenir plus calme, plus lucide et plus serein tant dans mon corps que dans ma vie quotidienne.

On peut penser que favoriser la Pleine conscience revient à contrôler et modifier l’esprit, à développer sa capacité à se débarrasser des pensées et des distractions.

Mais en réalité on ne cherche pas à stopper le trafic des pensées dérangeantes, on ambitionne simplement de rester assis et d’apaiser l’agitation intérieure.

En entraînant l’esprit ainsi, je cherche à modifier ma relation aux pensées et aux sentiments qui passent.

Je cherche à développer mon aptitude à prendre du recul et à trouver naturellement le calme.

Plutôt que de me laisser aspirer par le tourbillon de mes réflexions stériles qui me mènent généralement vers un cercle tortueux, je cherche seulement à cultiver le calme.

Je me dirige alors vers un cercle plus vertueux et apaisant qui finira immanquablement par me dynamiser et me rendre clairvoyant.

Prêter attention à ce que la vie peut nous offrir

L’attention focalisée, la technique fondamentale !

Quand on entraîne l’esprit, il est essentiel de focaliser son attention sur quelque chose comme une image mentale, une question, un mot, une expression ou même un élément exterieur.

Le plus souvent, on se concentre sur la respiration.

La technique de l’attention focalisée offre un point d’ancrage, une chose vers laquelle revenir quand on se rend compte que l’esprit s’est égaré, ce qui arrive de temps en temps inévitablement.

Quand je me concentre sur la respiration, je ne cherche pas à échapper à mes pensées ni à me couper du monde.

J’apprends à reconnaître les moments où je suis pris dans mes pensées ou par des distractions et à en sortir doucement, à les laisser passer et à retourner à cet état de calme et de concentration focalisée.

Quand on médite, la partie du cerveau responsable du sentiment de bonheur et de bien être reçoit davantage de sang, elle s’épaissit et se renforce. On passe alors plus de temps dans cette zone.

En pratiquant la méditation de pleine conscience, je réduis le stress, la frustration, la dépression et la douleur.

J’augmente le sentiment de bonheur en développant la patience, l’acceptation et la compassion.

La pratique régulière de la pleine conscience me permet de conserver cette qualité d’esprit au quotidien.

Prendre du temps pour soi est tellement bénéfique mais les véritables bienfaits de la méditation s’observent quand j’intègre tous ses apports dans ma vie quotidienne, dans le rapport aux autres et dans mon comportement.

Pour y parvenir, je me relève avec cette intention après chaque séance et cela me rend plus optimiste pour la journée.

Favoriser l’optimisme

Choisir l’optimisme

L’optimisme est, selon sa définition, une attitude qui consiste à avoir une perception positive de l’univers en général et de l’existence en particulier.

C’est une tournure d’esprit où l’on prend les choses du bon côté. On voit le verre à moitié plein et on ne focalise pas sur ce qui ne va pas.

Selon une autre définition, l’optimisme est une attitude de confiance en l’avenir, à laquelle s’ajoute la conviction que l’on saura résoudre les problèmes qui surviennent.

L’optimiste a la capacité de transformer presque instantanément un échec, une erreur, une contre-performance en opportunité de devenir une meilleure version de lui-même.

Dans un monde complexe qui nous expose en permanence à la pression du résultat et à la valorisation de la performance, il est très facile de basculer dans le stress, la peur, l’inquiétude ou le désarroi.

Mais, si nous le souhaitons, nous pouvons décider consciemment d’avoir un regard bienveillant et une attitude positive sur ce qui nous arrive.

Tant que nous laissons les pensées négatives contrôler notre vie, nous ne pouvons pas profiter des opportunités et des moments agréables du quotidien.

Nous ne pouvons pas développer notre capacité à tirer profit de nos expériences afin de nous améliorer et apprendre de nos erreurs.

Même si je n’ai pas la maîtrise sur les évènemets qui se déroulent autour de moi, sur les comportements de certains, j’ai en revanche, la capacité de dynamiser mon mode de pensées et d’activer une attitude positive.

Un proverbe chinois dit :

« Faites attention à vos pensées, car elles deviennent des mots. Faites attentions à vos mots, car ils deviennent des actions. Faites attention à vos actions, car elles deviennent des habitudes. Faites attentions à vos habitudes, car elles deviennent votre caractère. Faites attention à votre caractère, car il devient votre destin. »

Être optimiste ne signifie pas occulter les difficultés et balayer sous le tapis les contraintes du moment, c’est juste une façon de voir la vie différement afin de s’engager vers l’action et la prise de décision plutôt que de se replier sur soi et basculer dans un processus de réflexion interminable.

Quand une difficulté survient dans le sport ou dans la vie en générale, on cherche souvent à prendre le dessus en gardant la tête hors de l”eau.

On se rallie souvent aux raisonnements ou aux comportements adoptés par le plus grand nombre.

Parfois on culpabilise ou bien on juge, on critique.

On cherche en réalité à préserver les apparences et ce qui apparaît essentiel à nos yeux.

L’égo nous y aide grandement d’ailleurs.

Lorsque je modifie la manière d’appréhender ce qui m’arrive en favorisant une attitude positive et une réflexion plus optimiste, je ne nie pas la réalité, j’amplifie simplement ma capacité à faire face et à rebondir.

Non seulement je maintiens ma tête hors de l’eau mais en plus, je demeure autonome, apte à prendre de meilleures décisions et je favorise mon bien être et mes performances.

Cultiver des pensées positives n’est pas une question de chance ou de personnalité.

C’est tout simplement le résultat d’un choix, conscient dans un premier temps puis automatique avec de l’entraînement afin de favoriser une vision optimiste sur les évènements.

La Pleine conscience peut contribuer à développer cette compétence et optimiser votre état d’esprit.

Vous avez à présent le choix d’agir en découvrant une médiation guidée ci-dessous.

Découvrir la Pleine conscience

Voici une médiation guidée afin de vous aider à vous détacher de vos pensées.

Belle écoute !

Pour s’initier à la méditation de pleine conscience
error

Vous aimez ce site, rejoignez le Projet Rabeles sur

Découvrir Le Projet Rabeles