Apprendre à garder le contrôle en compétition et savoir rebondir en cas d’échec ?

Nous y sommes !

Voici venue l’heure de la reprise avec son lot d’émotions contradictoires et de questions quant à la joie de les retrouver, l’inquiétude sur leur état de forme ou encore les interrogations qui m’assaillent face à tout ce que je ne maîtrise pas.

Combien seront présents à la reprise, quelle sera leur degré de motivation, de quelle manière aborder ce début de saison alors qu’on ne sait toujours pas à ce moment là à quel niveau nous allons jouer, quand va reprendre le championnat,…?

Toutes ces interrogations qui me traversent l’esprit traduisent finalement mon impatience, mon excitation de retrouver les terrains et de leur transmettre ce que j’estime le plus juste et le plus efficace pour leur progression.

Je décide de figer la situation, de poser les éléments dont j’ai le contrôle et de réfléchir à ce qui m’échappe car je n’ai pas de maîtrise sur cela.

Ce que je maîtrise et comment gérer les incontrôlables

En ce début de saison, je déborde d’énergie, je suis plus que motivé et mon corps et mon esprit réclament que je me mette à l’action pour assouvir les besoins exprimés par ce que j’éprouve. Il est temps de canaliser tout cela.

Ce que j’ai mis en place peut tout aussi bien convenir à n’importe quel acteur du sport à savoir l’athlète, l’entraîneur et les parents.

Comment je me sens, qu’est-ce que j’éprouve ?

Pour chacun des éléments repris dans le tableau, j’ai coché la case « j’y ai pensé » si j’avais tendance à porter trop d’attention à certains éléments.

J’ai ensuite coché la case « cela m’a distrait(e) » si j’avais tendance à porter tellement d’attention à cet élément que cela me générerait du stress, de l’anxiété, de l’embarras ou de la frustration.

Hors de mon contrôle J’y ai pensé Cela m’a distrait(e)
L’état de forme des joueurs
Le niveau de notre championnat
La qualité de nos futurs adversaires
La motivation des joueurs à la reprise
Le nombre de présents à la reprise
Les conditions sanitaires à la reprise
Les contraintes liées à la pandémie
L’implication dans la préparation estivale
La météo à la reprise
Le matériel, les équipements
La stratégie de l’entraîneur
L’état d’esprit de l’entraîneur
Le style de jeu de l’entraîneur
Les capacités organisationnelles de l’entraîneur
Le calendrier des matchs ( jours et heures )
Ce qui échappe à mon contrôle pour l’entraîneur, l’athlète et les parents

Comment rebondir et garder le contrôle ?

Parmi les incontrôlables retenus, j’ai défini une stratégie afin d’y porter moins d’attention et ainsi passer le moins de temps possible à ressasser des pensées à propos de ces éléments.

Je pouvais alors tourner la page le plus rapidement possible et ainsi me focaliser sur ce que je suis en capacité de maîtriser vraiment.

Sous mon contrôle J’entraîne cet aspect de mon attitude mentale
Mes pensées
Mon exécution technique, tactique, stratégique
Ma réaction face aux évènements (erreurs, décisions, horaire, météo, organisation,…)
Mon discours, ce que je dis, mes mots (positifs ou négatifs, constructifs ou non)
Mon attitude non verbale (posture, regard)
Le regard et le jugement que je porte sur moi et ma performance
Le regard et le jugement que je porte sur les autres et leur performance
Mes objectifs de processus (des objectifs qui sont sous mon contrôle)
Mes routines ( préparation, échauffement,…)
Ma préparation ( physique, organisation,…)
Ce que je peux contrôler pour l’entraîneur, l’athlète et les parents

En entraînant ma capacité à identifier ce qui échappe à mon contrôle et en me focalisant de préférence sur ce que je suis en capacité de maîtriser, je développe mes compétences à rebondir et à m’orienter vers la solution plutôt que le problème.

Mes émotions sont alors plus neutres, je renforce mon estime de soi et mon énergie est focalisée sur l’action.

Les aléas du début de saison

Tout commence par une nouvelle encourageante et motivante car nous jouerons au plus haut niveau possible dans cette catégorie d’âge.

C’est une réelle satisfaction sur le moment puis arrivent ensuite les innombrables questions qui se bousculent dans ma tête :

” Serons-nous au niveau , comment allons nous gérer tout cela ?, un sacré ” bla-bla ” mental.”.

J’en reviens donc à ce que je peux maîtriser en priorité à savoir la préparation d’avant saison et pour tout ce qui échappe à mon contrôle, nous verrons au fur et à mesure que les situations se présentent à nous.

Vous allez voir que la préparation effectuée pour identifier ce qui échappe à mon contrôle et ce que je peux maîtriser a été bénéfique.

Reprise le 23 août 2021 avec une partie de l’effectif, l’autre partie c’est à dire un peu moins de la moitié reviendra à l’entraînement le 30 août.

Cela nous laissera un peu de temps pour faire une revue d’effectif et statuer sur la forme de chacun.

Premièrement, je suis loin d’avoir tout mon groupe prêt à démarrer la saison car une moitié est encore en vacances et l’autre moitié présente a plutôt bien profité des vacances et je constate très rapidement que la préparation estivale a été occultée.

Comme évoqué dans l’épisode 5 de l’aventure intérieure, je m’en doutais un peu.

De toute façon, peu importe, les bases sont posées et je vais m’appuyer la-dessus pour bien démarrer la saison.

Si eux ne sont pas prêt et bien finalement pour ma part je le suis et le contenu de la préparation estivale du point de vue athlétique et mental sera le point de départ de la saison.

Premier constat : je dispose de ressources pour démarrer la saison, les joueurs s’adapteront ( ils avaient l’opportunité d’anticiper la préparation, ils ne l’ont pas fait correctement ou suffisamment alors à eux à présent de prendre le train en marche. )

Deuxièmement, le gardien titulaire m’annonce juste avant son retour de vacances prévu fin août, qu’il s’est fait une très grosse entorse à la cheville et qu’il sera indisponible plusieurs semaines.

Troisièmement, on nous annonce que le championnat va reprendre dès le 11 septembre 2021. Je découvre aussi la composition de notre groupe et nous allons jouer des équipes de très bon niveau.

Deuxième constat : dix jours après la reprise, je récupère un effectif quasi complet, je n’ai pas de gardien titulaire, le championnat démarre dans moins de quinze jours et les joueurs ont vraiment bien profité des vacances.

Et moi qui pensais disposer de quelques semaines pour les préparer à la compétition, je mesure la bonne idée que j’ai eue de démarrer ma saison en évaluant ce que je contrôlais ou pas et comment rebondir rapidement face à ce que je ne pouvais pas maîtriser.

Pour finir, je découvre moins de sept jours avant la reprise du championnat officiel et par hasard en plus que nous avons changé de poule et que ce sera encore plus relevé…

Face aux incontrôlables, je me focalise sur ce je que peux maîtriser.

On passe à l’action !

Compte tenu des retours tardifs de la plupart des joueurs et du fait d’une reprise de championnat dans un très court délai, je décide de privilégier un travail de préparation axé sur l’aspect physique et mental.

Compte tenu des défis qui nous attendent cette saison, je mise sur la cohésion et le développement des compétences de chacun des joueurs qui composent le groupe.

Ils sont 23 et nous partirons à 14 pour joueur les matchs du week-end.

Je sais déjà que nous ne serons pas prêt pour la reprise mais cela ne me préoccupe pas plus que cela car plutôt que de craindre la défaite, j’ai décidé de privilégier la préparation à travers des objectifs de processus ( sous notre contrôle ) et de nous détacher de la victoire à tout prix.

De ce fait, j’organise une journée cohésion plutôt qu’un match amical, une semaine avant la reprise. Mon souhait est de bâtir un groupe plutôt qu’une équipe type.

Au programme, de la cohérence cardiaque pour débuter puis un réveil musculaire pour se préparer à l’action.

Nous avons ensuite réalisé un test d’endurance de 12 minutes ( Cooper ) où le but était de se mesurer à soi plutôt qu’aux autres.

Nous avons achevé la matinée par des jeux simples et ludiques dans le but de développer la communication, l’esprit d’équipe et le plaisir d’être ensemble.

Le repas a été l’occasion de resserrer les liens et de découvrir dans un autre contexte, les nouveaux joueurs.

L’après-midi a été consacrée à la tenue d’atelier pour définir les états d’esprit spontanés de chacun, les valeurs communes du groupe et les objectifs de la saison.

Les États d’Esprit Spontanés ( EES )

L’être humain possède trois centres d’intelligence :

  •  Le centre instinctif (action) désigné par le terme Conquérant.
  •  Le centre émotionnel (relation) désigné par le terme Héros.
  •  Le centre rationnel (réflexion) désigné par le terme Architecte.

Chaque personne utilise ses trois centres. Toutefois, dans notre enfance on aurait développé une préférence et avec le temps, le centre d’intelligence préféré se transforme en un état d’esprit spontané, adopté systématiquement par l’athlète, à l’entraînement et en compétition.

Pourtant, à certains moments et selon la situation qui se présente à lui, il aurait avantage à utiliser un état d’esprit différent.

La théorie des EES repose sur les principes de l’Ennéagramme dont les buts sont :

  • Prendre conscience de nos filtres, de nos croyances et de nos attitudes.
  • Comprendre la vision du monde des gens qui nous entourent et développer des relations harmonieuses.
  • Progresser dans les neuf niveaux d’évolution, se libérer de nos programmes pour exprimer notre plein potentiel. 
Les bases de l’ennéagramme

L’état d’esprit n’est pas notre identité 

Il est important de prendre conscience que notre état d’esprit n’est pas nous.

Si j’ai un état d’esprit Conquérant, cela ne doit pas devenir une étiquette qui me définit, ou une petite boîte dont je ne peux sortir.

Il est possible de modifier mon état d’esprit.

Les différents états d’esprit

  • Le Conquérant est axé sur le combat, la compétition et la comparaison.
  • Le Héros est centré sur la connexion aux autres, les relations harmonieuses et aime rendre service.
  • L’Architecte apprécie la précision, la progression et la perfection.

En déterminant l’EES de chacun des joueurs qui composent ce groupe au travers d’un questionnaire très accessible, je vais être en mesure de mieux les comprendre, de mieux les entendre et ainsi d’élaborer et de renforcer ma communication avec chacun d’entre eux afin de les amener à progresser en tant qu’athlète et en tant qu’individu.

L’objectif ultime étant de les guider vers l’état d’esprit samouraï, celui qui permet d’évoluer dans la zone optimale de performance en compétition.

Apprendre à évoluer dans la Zone Optimale de Performance

Les valeurs du groupe

Dans cet atelier, nous avons défini quelles étaient les valeurs fondamentales qui caractérisaient ce groupe de jeunes sportifs.

En créant des sous-groupes, cela a permis à chacun des membres de s’exprimer et aussi d’apprendre à écouter l’autre, à retranscrire ses propos et à les communiquer aux autres.

Pour ce faire, chaque sous-groupe a présenté un président chargé d’exposer les valeurs retenues aux autres groupes et a choisi un secrétaire chargé de synthétiser les idées du groupe.

Quand une valeur commune apparaissait pour chaque groupe, nous avons choisi de la garder pour l’ensemble du groupe et ensuite nous avons engagé un débat afin de définir les trois valeurs finales qui allaient caractériser le groupe durant la saison à venir.

Les joueurs ont choisi de prendre les 3 premières lettres de chaque valeur retenue :

Déterminés – Compétitifs – Solidaires

Le DCS est devenu leur cri de motivation à chaque début de mi-temps.

Les objectifs de la saison

Quand j’ai évoqué la notion de fixation d’objectifs aux joueurs, ils ont tous associé ce terme aux Résultats.

Ils m’ont parlé de victoire, de compétition, de tout ce qui peut faire le lien avec la notion de dynamique de résultat.

Si vous vous rappelez le début de l’article, vous vous souvenez qu’à ce moment de la saison, ni eux ni moi ne maîtrisons grand chose en réalité et se focaliser uniquement sur le résultat final c’est un peu comme vouloir traverser un cours d’eau avec une barque sans rame.

Certes c’est possible mais c’est assurément se destiner à des moments difficiles…

Les objectifs de processus

Nous avons fondé notre réflexion en différenciant les objectifs des attentes.

Une attente est plutôt assimilée à une demande ou une pression que l’on se donne pour obtenir un résultat.

Les objectifs, eux, reposent sur des éléments qui sont sous mon contrôle. Ils ne dépendent que de l’individu en lui-même et non des autres.

Ils demeurent observables et mesurables en tout temps afin d’être en capacité de les réévaluer à la hausse ou à la baisse si nécessaire.

La formulation de l’objectif s’exprime en termes positifs et celui-ci doit être atteignable et réaliste.

Enfin il est nécessaire de faire appel à nos sens afin d’appréhender du mieux possible la manière dont se déroule notre parcours et notre évolution.

Un objectif peut se fixer à court, moyen et long terme.

A court terme, je peux me fixer des objectifs spécifiques durant la semaine par exemple. Ils peuvent être liés à mon attitude à l’entraînement, mon alimentation, mon sommeil, mon organisation, etc.

A moyen terme, on peut vouloir atteindre une amélioration de ses performances sur le plan athlétique ou développer des compétences sur l’aspect tactique.

Ce type d’objectif requiert la mise en place d’une programmation spécifique liée à la progression et à la performance.

Sur le long terme, les joueurs peuvent avoir l’ambition d’accéder au niveau supérieur et finalement, c’est bien à cela qu’ils pensaient quand je leur ai parlés d’objectif.

Je leur ai juste indiqué que l’objectif à long terme était un cap à suivre et non le résultat absolu à atteindre.

Finalement le plus important, c’est la quête composée des balises que vous allez planter sur votre parcours pour atteindre votre but ultime.

Une voie sinueuse, une quête, un cap

Dans le prochain épisode de l’aventure intérieure, vous découvrirez comment s’est déroulée notre début de saison avec l’ouverture de la compétition.

Découvrir, s'initier, se former à la préparation mentale sportive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez ce site, rejoignez le Projet Rabeles sur

Découvrir Le Projet Rabeles